La maladie spécifique du chat Norvégien

1
La maladie spécifique du chat Norvégien

Les chats Norvégiens sont peu exposés à de risques pathologiques. Cependant, il y a bien une maladie mortelle, spécifique à cette race.

Présentation de la maladie

La glycogénose de type IV qui est une maladie héréditaire mortelle qui perturbe le métabolisme du glucose. Le pourcentage de chats atteints est faible. La maladie a été identifiée par des chercheurs et semble liée à la consanguinité nécessitée par la production de lignées américaines à partir d’un pool génétique très réduit dans le pays. On a remarqué alors que les chats atteints étaient tous apparentés et descendaient d’un mâle allemand. Cette maladie conduit à la mort à l’âge de 10 et 14 mois, soit par arrêt cardiaque brutal, soit après un stade comateux.

Les symptomes de la maladie

• les chatons touchés sont mort-nés ou décèdent peu après la naissance. Ils sont incapables de produire suffisamment de glucose nécessaire à la naissance et aux premières heures de la vie et décèdent d’hypoglycémie.

•plus rarement, les chatons peuvent survivrent jusqu’à 5 mois ils présentent une hyperthermie persistante et des tremblements musculaires généralisés. La maladie conduit rapidement à des dégénérescences neuro­ musculaires, à des atrophies musculaires, à des défaillances cardiaques et à la mort de l’animal avant 10 à 14 mois.

Le traitement 

Il n’existe pas de traitement spécifique. Cependant, le test ADN permet de dépister précocement les chats porteurs sains, de sélectionner les reproducteurs, d’adapter les croisements afin de limiter la mortalité néonatale liée à cette maladie ou d’éviter de produire des chatons atteints de glycogénose et de freiner la propagation de la maladie dans l’élevage ou dans la race. La probabilité pour un chat, dit porteur sain, de transmettre le gène responsable de cette maladie à sa descendance est de 50 %.

En dehors de cette maladie héréditaire, le chat des forêts norvégiennes n’est pas prédisposé à d’autres pathologies.

LEAVE A REPLY